PSI MALI

VIH/SIDA

 

Le Mali est confronté à la problématique de l’infection au VIH depuis la notification du premier cas de sida en 1985. Depuis 2001 la riposte à l’épidémie a pris une dimension multisectorielle et elle est coordonnée par le Haut Conseil National de Lutte contre le SIDA lequel est présidé par le Président de la République.

Au Mali, la prévalence du VIH dans la population générale est estimée à 1,3% (EDSM 2006). Elle est de 1,6% en milieu urbain et de 0,9% en milieu rural.

La population des personnes à haut risque est représentée par 5 groupes dont les taux de prévalence sont les plus élevés selon les résultats de l’enquête comportementale ISBS réalisée en 2006 et qui font l’objet d’un suivi.

 

Les données montrent que la prévalence du VIH chez les PS est élevée et en

constante progression, alors qu’on observe une baisse chez les coxeurs sur la période

2000-2006. Au sein des autres groupes, la prévalence est plutôt stable.

 

PSI Mali, grâce au soutien de la KFW intervient dans ce contexte avec pour principaux objectifs:

– D’intensifier, diversifier et améliorer l’offre des services adaptés de prévention chez  les populations vulnérables et à risque
– D’assurer une communication incitative pour le changement de comportement et pour une amélioration du niveau de connaissances complètes du VIH et du SIDA par la population.
– De Réduire la discrimination et la stigmatisation des PVVIH au sein de la population générale
– D’Augmenter la disponibilité du préservatif
– D’améliorer l’offre de service de dépistage volontaire du VIH grâce aux centres de dépistage fixes et mobiles.

 

 

Entre 2003 et 2012, les ventes de Condoms masculins et le nombre de personnes dépistées dans les Centres de Dépistage Volontaires « L’Eveil » ont été plus ou moins multipliés par 6 (Voir Tableau et graphique).

Les chiffres de dépistage sont en augmentation grâce à l’introduction de la stratégie mobile.

Cependant de 2010 à 2012, les dépistages ont régressé suite à la fermeture partielle des centres de dépistage en raison de la fin du projet de l’USAID. Les activités ont pu être maintenues grâce à l’appui de la KFW

 

 

 

Voir aussi PSI et le VIH

 

 

Categories